/ / /

 Phildebert est un petit caneton très curieux et aventurier.

          

Un jour, bien installé dans son fauteuil, Phildebert lisait
les aventures de Manfred, ce lapin très courageux qui avait
trouvé le trésor de Pâques que, chaque année, les petits lutins
de la forêt cachent afin que les animaux les plus malins
et intrépides soient récompensés à la fin de leur quête.

Phildebert resta bien songeur en lisant le récit de Manfred ...
... Au bout d'un moment, il se dit :

"C'est décidé ! Moi aussi je tente l'aventure !
Je vais à la recherche du trésor de Pâques !"

 

Ne sachant par où commencer, il se rendit chez ses voisins,
Madame et Monsieur Lapins de Pâques en chocolat, ils vivaient
dans une très jolie ferme - moulin à vent de l'autre côté de la prairie.

"Bonjour Madame et Monsieur Lapin de Pâques en chocolat, Je cherche
la Forêt des Lutins, pourriez-vous me dire dans quelle direction elle
se trouve, je désire trouver le trésor de Pâques de cette année."

"Bonjour Phildebert, nous ne savons pas, hélas, où se trouve la Forêt
des lutins, Peut-être Madame et Monsieur Coin-coin, qui vivent au-delà
de la plaine aux grandes herbes, pourront te renseigner"
dit Madame lapin.

"Mais la route est bien longue pour un petit caneton, la nuit sera vite
tombée, prends donc notre quad afin de t'y rendre, tu iras plus vite, nous
le récupèrerons plus tard lors d'une visite à nos amis."
dit Monsieur Lapin.

  

Phildebert prit donc le quad de Monsieur Lapin de Pâques en chocolat,
il roula pendant tout le reste de l'après-midi, la plaine aux grandes
herbes est vraiment immense, il se demandait s'il en verrait le bout
avant la nuit, il commencait à avoir un petit peu peur de sa grande
aventure, après tout, ce n'était qu'un petit caneton ...

 

Enfin, alors que le soir tombait, Phildebert arriva à la jolie
Ferme - moulin à eau de Madame et Monsieur Coin-Coin.

"Bonjour Madame et Monsieur Coin-Coin, Je cherche la Forêt des Lutins,
pourriez-vous me dire dans quelle direction elle se trouve,
je désire trouver le trésor de Pâques de cette année."

"Bonjour Phildebert, nous ne savons pas, hélas, où se trouve la Forêt des
Lutins. Les Lapins habitant de l'autre côté de la Valée des Fleurs pourront
peut-être te renseigner mieux, il va faire nuit, demain matin nous
trouveront pour toi un moyen de voyager jusque l'autre côté de la valée,
en attendant, tu devrais t'installer pour la nuit."
dit Monsieur Coin-Coin.

Madame Coin-Coin fit manger des graines de Maïs à Phildebert,
il se désaltéra, fit sa toilette à la petite rivière qui coulait le long de
l'habitation de Madame et Monsieur Coin-Coin, surtout il n'oublia pas
de bien nettoyer et sècher ses pattes palmées, comme sa maman lui
avait bien recommandé. Ensuite, il s'installa très confortablement au
pied d'un bouquet de fleurs et s'endormit en rêvant du trésor des Lutins.

Le lendemain matin de bonne heure, après un super petit déjeuner,
Phildebert fit ses adieux à Madame et Monsieur Coin-Coin.

Philomène leur gentille jument avait accepté de conduire
Phildebert de l'autre côté de la valée des fleurs.

 

Ils firent très attention car dans la valée des fleurs, se trouve également
la piste des géants, Phildebert et Philomène savaient très bien qu'en
aucun cas il ne fallait franchir cette piste très dangereuse ni se faire voir
des géants qui auraient put les empêcher de poursuivre leur chemin.
Heureusement, il était très tôt, aucun géant ne montra le bout de son nez !

Après quelques heures de chevauchée agréable sous le soleil du matin,
Phildebert et Philomène arrivèrent en vue du petit domaine des lapins,

"c'est ici que je te laisse, Phildebert, il est temps pour moi de
retourner afin d'être rentrée avant la nuit, bonne chance
pour la poursuite de ta prodigieuse aventure"
dit Philomène.

"Au revoir, et grand merci de m'avoir enmené jusqu'ici, gentille
Philomène, prends bien garde aux géants en retournant"
dit Phildebert.

Philomène s'en retourna donc vers l'autre côté de la vallée des fleurs
tandis que Phildebert prit la direction du joli domaine des lapins.

   

Les lapins étaient en plein repas de mi-journée, leur habitation était
remplie de Fraises et de crème Chantilly ! Les lapins, savez-vous,
c'est vraiment très très gourmand ! En voyant cela, Phildebert senti
son estomac gargouiller, l'eau lui vint à la bouche, il se mit à espèrer
très fort que les lapins l'invitent à se joindre à eux ... mais Phildebert
étant un petit caneton très bien élevé, il cacha bien son envie et dit :

"Bonjour Madame et Monsieur Lapin, Je cherche la Forêt des Lutins,
pourriez-vous me dire dans quelle direction elle se trouve,
je désire trouver le trésor de Pâques de cette année."

"Bonjour Phildebert, nous ne savons pas, hélas, où se trouve la Forêt
des Lutins, peut-être que le Marsupilami le sait"
Dit Monsieur Lapin.

"Oui, il sait beaucoup de choses, il habite tout en haut de la colline,
la première avant les grandes montagnes, vient donc manger avec nous,
tu dois avoir faim après cette traversée de la valée des fleurs,
après le repas tu pourras nous emprunter notre voiture afin de
te rendre chez le Marsupilami"
Dit Madame Lapin.

Phildebert fut enchanté ! Son estomac faisait de gros
gargouillements que Madame Lapin avait entendu!

Lorsqu'il se fut régalé de Fraises succulentes et de bonne crème, il dit
au revoir à Madame et Monsieur Lapin et se mit en route afin de se rendre
tout en haut de la colline, là où se trouve la forteresse du Marsupilami,
juste avant les grandes montagnes qui percent les nuages.

 

La coline semblait tout près mais Phildebert dut rouler pendant longtemps
avant de s'en rapprocher ... soudain, au détour d'un chemin, la forteresse
du Marsupilami parut devant lui, elle était gigantesque et sombre ...

Phildebert eut tout à coup très peur, il se demanda s'il allait continuer !
Il se dit :  "Le Marsupilami est gentil, il m'aidera" ... et prennant son
courage à deux mains, Phildebert continua jusqu'au pied de la Forteresse.

Tout était calme, aucun bruit ne venait de l'intérieur de la forteresse,
Phildebert hésita, "Et s'il faisait la sieste" pensa t'il,
"je ne désire pas le réveiller, que faire ?".
 
Mais son désir de trouver le trésor était si fort
 que cela lui donna du courage pour crier :  

"Monsieur Marsupilami, Monsieur Marsupilami, êtes-vous là ?"

"Qui donc m'appelle ?"  Répondit une grosse voix.

Et le Marsupilami se montra par dessus les remparts.
Phildebert fit aller ses petites ailes très vite afin de voleter jusque tout
là-haut (ce n'était pas facile, ses ailes étaient encore très petites)

"Bonjour Monsieur Marsupilami, Je cherche la Forêt des Lutins,
pourriez-vous me dire dans quelle direction elle se trouve,
je désire trouver le trésor de Pâques de cette année."

"MAIS OUI !!!"

"J'ai moi-même cherché et gagné ce trésor il y a quelques années !"
Dit le Marsupilami !

Phildebert était HEU-REUX !!!
Enfin quelqu'un allait pouvoir l'aider !!!

"Mais ... Pourquoi dites-vous "gagné", ne suffit t'il pas de le trouver ?"
dit Phildebert tout étonné.

"Il faut trouver le gardien du trésor, il te fera passer les épreuves"
Répondit le Marsupilami.

"Mais j'ignorais qu'il y avait des épreuves!"
Dit Phildebert.
Il regretait beaucoup de ne pas avoir prit le temps de lire complètement
le récit de Manfred le lapin, s'il n'avait pas été aussi pressé de partir à la
recherche du trésor, il aurait peut-être apprit comment passer ces
épreuves, ainsi que le chemin à suivre d'ailleurs ! Phildebert se rendait
compte qu'il vaut toujours mieux réfléchir avant de faire quelque chose !

"Ces épreuves ne sont pas faciles" Dit Marsupilami
"De plus, elles sont très différentes d'une année à l'autre"

A ce moment, le petit Pégase arriva, Phildebert apprit qu'il avait,
lui aussi, gagné le trèsor, cela rendit beaucoup de courage à
Phildebert car Pégase n'est qu'un petit cheval volant, tout comme
Phildebert n'est qu'un caneton. Donc, tout était encore possible !

Pégase lui dit :
"Je peux t'enmener de l'autre côté des grandes montagnes
qui perçent les nuages, là il te faudra trouver une embarquation
car il faut suivre la rivière souterraine afin d'arriver à la Forêt des
Lutins, cette Forêt est vraiment très bien cachée, ce n'est pas facile
d'y arriver, la rivière souterraine est un vrai labyrinthe, trouver
également un guide serait l'idéal afin de ne pas t'égarer"

Ils dirent au revoir au Marsupilami et décolèrent
afin de passer au dessus des grandes montagnes.

 

 

Arrivés de l'autre côté des grandes montagnes qui perçent les nuages,
Pégase dit au revoir à Phildebert, il devait bien vite rentrer, avant que
la nuit tombe, car il fait froid la nuit, dans les nuages, brrr ...

Phildebert se mit en route à la recherche de quelqu'un
qui pourrait l'aider à traverser la rivière souterraine.
La première personne qu'il rencontra fut Madame Canard.

Elle promenait tout doucement ses trois petits sur un étang,
profitant du soleil de cette fin d'après-midi de Printemps.

"Bonjour madame Canard" Dit Phildebert,
"Je voudrais me rendre dans la Forêt des Lutins, connaîtriez-vous
quelqu'un qui pourrait m'aider à traverser la rivière souterraine ?
Je voudrais gagner le trésor de Pâques de cette année"

Madame Canard répondit :
"Mais moi je peux t'y conduire, je dois justement porter un
message à mon amie Madame l'Oie,qui vit sur les bords
de la rivière, nous partirons dans un instant"

Madame Canard dit à ses enfants d'être bien sage avec leur Papa,
qu'elle reviendrais dès le message remit à Madame l'Oie, ensuite,
elle et Phidebert se mirent en route, le but était proche !

 

Les bébés Canard criaient :
"Au revoir Maman, au revoir, nous serons bien sages avec Papa"

Le voyage de la rivière souterraine était long et monotone,
il dura toute la nuit mais Phildebert, bien installé, ne s'en rendit
même pas compte car il s'endormit au bout de quelques minutes !

Il fut vraiment étonné de se réveiller sous un beau soleil du matin !

Madame Canard avait déjà remit son message à Madame Oie et elles
papotaient tranquillement en attendant le réveil de Phildebert.

Après avoir salué les deux amies et mangé quelques graines,
Phildebert demanda à Madame Oie si elle pouvait lui indiquer le
chemin à suivre pour continuer sa recherche du trésor de Pâques.

"Je vais te conduire jusqu'à l'entrée de la Forêt" dit-elle,
"Ensuite il faudra te débrouiller seul"

Et ils se mirent en route vers la Forêt des Petits Lutins.

Ils ne durent pas faire un très long chemin,
Madame Oie déposa Phildebert à l'entrée d'un sentier
et lui souhaita bonne chance dans ses recherches.

Le sentier faisait un peu peur au petit caneton,
les arbres étaient si grands ...  qui allait-il rencontrer
dans cette forêt mystérieuse ?

Il s'engagea courageusement sur le chemin et marcha
pendant des heures sans rencontrer personne.

Lorsque soudain ...

droit devant lui ...

Se dressa un immense Dragon !!!

 

Le premier moment de frayeur passé, voyant que le Dragon
ne l'attaquait pas, Phildebert approcha et dit :

"Bonjour Monsieur le Dragon, je recherche le trésor de Pâques des Lutins,
pourriez-vous m'indiquer dans quelle direction je dois me diriger ?"

Le Dragon répondit :
"Tu es arrivé Phildebert, je suis le gardien du trésor"

Phildebert senti son coeur bondir et se mettre à battre très fort
dans sa poitrine, enfin il était arrivé, enfin il allait pouvoir tenter
de réussir les épreuves et gagner le trésor tant convoité !

"Quelles sont mes épreuves, s'il vous plait, Monsieur le Dragon ?"

Le Dragon répondit :
"Phildebert, tu est le premier à venir d'aussi loin et à montrer autant
de courage, les lutins, renseignés par les pigeons, ont dit que si
tu arrivais jusqu'ici sans une seule fois avoir peur, sans te décourager
et sans te plaindre, sans douter de toi, ils ont décidé que tu
aurais réussi bien assez d'épreuves, que tu aurais mérité
le trésor, le voilà, il est à toi !"

Le Dragon se recula et Phildebert vit enfin le trésor tant convoité,
il brillait, brillait, Phildebert était heureux, il pensais déjà au plaisir de
ses amis lorsqu'il partagerais ce fabuleux trésor avec eux tous !

 

Le Dragon proposa à Phildebert de le ramener chez lui,
Phildebert accepta avec joie, il était si fatigué,
il voulait se reposer afin de bien vite être en forme
et préparer une gigantesque fête pour tous les amis
qui l'avait aidé dans sa quête.

Phildebert grimpa donc sur le dos du Dragon avec le trésor
bien emballé, et ils s'envolèrent par dessus les arbres.

 

FIN

 

Epilogue

Lorsque le Dragon revint à sa tanière,
les lutins, pour le remercier d'avoir été le
gardien du trésor, lui avait laissé un petit cadeau.


 
  
  
  BONUS sur Histoires en Vrac
 

Published by